logo

Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890

Investir en Chine avec des ETF

Investir en Chine avec des ETF

Investir en Chine peut s’avérer très profitable si l’on veut miser sur la croissance Chinoise et sa future position de première économie mondiale.

Ce marché est complexe et relativement fermé à l’investissement pour les particuliers (il est interdit pour un non professionnel d’investir sur les entreprises de Chine continentale, donc hors Hong-Kong). L’un des meilleurs moyens de s’exposer au marché Chinois est donc via des ETF.

Nous allons voir dans cet article plusieurs solutions et ETF permettant d’investir en Chine.

 

 

 

Pourquoi Investir en Chine

 

Tout d’abord, on peut se demander pourquoi investir en Chine.

Depuis 2014, le PIB PPA (PIB en parité de pouvoir d’achat) de la Chine est passé devant celui des Etats Unis. Et plus le temps passe, plus la Chine monte en puissance.

 

PIB Chine vs USA

 

La croissance du PIB Chinois est en moyenne de 6% par an, vs 2% pour les US et 1% pour la France. L’écart va donc continuer de s’amplifier avec le temps.

Il existe une corrélation (assez large) entre l’évolution du PIB d’un pays et de la croissance de ses entreprises. On peut donc dire qu’en moyenne, les entreprises Chinoises ont une croissance supérieure à celle des autres pays.

Et comme le cours de bourse des entreprises est lié aux fondamentaux (notamment la croissance des profits), on peut donc en déduire qu’investir sur le marché Chinois permettra d’obtenir dans le futur une performance supérieure aux autres marchés boursiers.

Investir en Chine devrait donc apporter diversification et perspective de plus-value.

 

 

Attention néanmoins, il existe plusieurs risques en investissant en Chine :

 

  • Le risque de change : en investissant en Chine, vous vous exposez au HKD (Dollar Kong-Kong) et au Yuan. Si la monnaie baisse par rapport à l’euro, vous pouvez perdre de l’argent.

 

  • Investir en Chine c’est accepter qu’un gouvernement Communiste interfère dans les affaires des entreprises. Il peut donc mettre des bâtons dans les roues des entreprises qui ne respectent pas sa régulation.

 

  • Le risque de fraude : les comptes des entreprises Chinoises sont beaucoup moins audités et vérifiés qu’en Europe et aux US. Il existe donc des possibilités que des fraudes se cachent dedans, ce qui impliquerait une forte chute boursière de ces entreprises si cela devait être constaté.

 

 

 

Investir en Chine sur PEA

 

Il existe uniquement à l’heure actuelle un seul ETF (de Lyxor) permettant d’investir spécifiquement sur la Chine en PEA. Il s’agit de l’ETF Lyxor PASI. Il est à noter que cet ETF est ancien mais suit de manière très récente le MSCI China (il suivait un autre indice dans le passé). L’encours est par ailleurs très faible pour le moment.

Les 10 premières lignes :

ETF MSCI China composition

 

MSCI China index performance

 

 

Il existe également l’ETF PAASI d’Amundi permettant d’investir sur l’Asie Emergente. Celle-ci contient la Chine à environ 50%, Taiwan, L’Inde, la Corée du Sud…

Cet ETF est donc plus large pour investir sur l’Asie et non spécifiquement la Chine.

Les 10 premières lignes :

 

ETF PAASI Lyxor composition

 

 

Investir en Chine sur CTO

 

Le choix le plus simple serait d’investir sur le MSCI China, l’indice large Chinois. Pour cela, il existe par exemple l’ETF ICHN (ou ICGA) d’Ishares  qui a la même composition que l’ETF PASI de Lyxor.

Cet indice est très large mais a quelques inconvénients que l’ETF  WisdomTree S&P China 500 permet d’éviter. Cet ETF de WisdomTree se trouve sur Degiro à Xetra avec le code ICW5.

 

1) Il contient toute la Chine et ne surpondère pas Hong Kong. Il donne donc accès à certaines entreprises Chinoises non présentes dans le MSCI China (comme Kweichow Moutai par exemple)

 

2) Les pondération des entreprises sont plus raisonnables, Tencent + Alibaba ne pèsent « que » 19% au lieu de 30%.

 

3) Les répartitions sectorielles sont bien meilleures :

 

– on passe de 6 à 9% en santé

– on passe de 6% à 10% en technologie

– on ajoute beaucoup de consumer staples : on passe de moins de 5% à près de 10%

– on passe de 4% à 10% d’industrie avec de nombreux fabricants de batterie ou de panneaux solaires.

 

Cet ETF me semble donc la meilleure solution pour investir de manière large et diversifiée sur la Chine.

Les 10 premières lignes :

 

ETF ICW5 WisdomTree China composition

 

 

Ensuite, il existe d’autres possibilités pour s’exposer de manière sectorielle sur la Chine.

En effet, l’émetteur US KraneShares est réputé pour être un spécialiste du marché Chinois. Celui-ci propose deux ETF qui me semblent très intéressant et qui permettent de s’exposer sur les deux secteurs qui sont pour moi les plus intéressants et en forte croissance : la santé et la technologie.

 

Le premier ETF est KraneShares CSI China Internet (KWEB) et permet d’investir sur toutes les entreprises Chinoises liée à la Digitalisation (E-commerce, jeux vidéo, Fintech, pub en ligne, streaming, tele medecine…). Cet ETF est récent (un peu plus de 2 ans) mais la performance est impressionnante avec plus de 100% de gain sur cette période.

Les 10 premières lignes :

 

ETF Kweb Kraneshares China Internet composition

 

 

Le second est Kraneshares China Healthcare (KURE) qui permet d’investir sur le secteur de la santé (entreprises pharmaceutiques, biotech, équipementiers médicaux, hôpitaux…). Cet ETF est encore plus récent (moins de 2 mois) et n’est pas encore disponible chez la plupart des courtiers. Il fallait d’abord attendre que le prospectus Français soit disponible pour faire une demande d’ajout. Le prospectus existe maintenant et j’ai initié une demande à Degiro. L’ETF devrait donc bientôt être disponible. Je pense acheter cet ETF dès qu’il sera disponible car le marché de la santé m’intéresse beaucoup.

Les 10 premières lignes :

 

ETF Kure Kraneshares China Healthcare composition

 

 

 

Pour terminer sur la partie ETF, il existe également l’ETF d’Ishares Consumer Growth Emerging, CEMG .

Les 10 premières lignes :

 

ETF CEMG Ishares Consumer Emerging Growth composition

 

Sa particularité principale est qu’en plus d’avoir des entreprises Chinoises, il investit dans des entreprises étrangères (Us, Europe…) qui profitent de la croissance des pays émergents comme LVMH, Nike, Mercadolibre …

On gagne donc en sécurité par rapport aux indices 100% émergents.

 

 

 

Enfin, il est possible d’investir en Chine via des actions individuelles.

Il faut savoir que les entreprises Chinoises sont soit listées aux US (NYSE, Nasdaq), soit en Chine à Hong Kong, Shanghai et Shenzhen.

Uniquement les entreprises aux US et Hong Kong sont disponibles à l’achat pour les investisseurs particuliers.

Le gros problème de l’investissement à Hong Kong est qu’il faut obligatoirement investir sur un paquet minimum d’actions (de 100 à 1000) ce qui rend le ticket d’entrée assez élevé.

 

Il est donc quasi obligatoire d’investir uniquement sur les valeurs Chinoises disponibles au NYSE/Nasdaq. Le risque est qu’un jour ces ADR soient interdits (par exemple pour des contraintes de guerre commerciale).

L’autre solution pour contourner Hong-Kong est de passer par Francfort car certaines actions Chinoises y ont une cotation (sans limite de montant d’achat). Attention cependant car la liquidité y est souvent mauvaise, il est donc possible de payer un spread élevé à l’achat ou la vente à cause des écarts de cotation.

 

 

Quelle composition d’ETF choisir pour investir en Chine

 

La composition dépend vraiment du choix de chacun (préférence pour les ETF synthétiques en PEA ou les ETF physiques sur CTO), du niveau de risque que vous souhaitez prendre (indice large ou secteurs plus agressifs). Si je devais ne sélectionner que quelques ETF parmi la liste, ma composition personnelle serait la suivante :

 

60% WisdomTree S&P China 500 (ICW5)

20% Kraneshares CSI China Internet (KWEB)

20% Kraneshares China Healthcare (KURE)

 

 

Mentions légales :

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

Translate »