logo

Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890

CARL ICAHN, L’INVESTISSEUR PRÉDATEUR

CARL ICAHN, L’INVESTISSEUR PRÉDATEUR

« L’effet Icahn ». C’est l’expression de Wall Street pour décrire la hausse soudaine du cours d’une action qui se produit lorsque les marchés apprennent que Carl Icahn rachète les actions d’une société.

Considéré tantôt comme un requin sans pitié, tantôt comme un justicier au service des actionnaires face aux dirigeants incompétents, Icahn est ce qu’on appelle un « actionnaire activiste ». Il commence par repérer une société mal gérée, dont les actions sont sous-évaluées, puis il s’introduit au capital. Suffisamment pour pouvoir s’inviter au conseil d’administration et peser directement sur la stratégie financière de l’entreprise. Au grand bénéfice des actionnaires. Ce mode opératoire a permis à Icahn de devenir une des 50 plus grosses fortunes des Etats-Unis.

Profil

Icahn grandit dans une famille de la classe moyenne dans le quartier de Far Rockaway, dans le Queens à New York. Boursier, il étudie à Princeton et obtient une licence de philosophie en 1957. Puis, il étudie la médecine à l’université de New York mais il interrompt ses études parce que, de son propre aveu, il n’aimait pas les cadavres.

Il débute en finance en 1961 comme courtier à la Dreyfus & Co. à New York. Sept ans plus tard, il achète un siège à la Bourse de New York, où il négocie principalement des options. Icahn s’avère rapidement un investisseur actif et pugnace. Il commence à prendre des participations importantes dans des entreprises cotées pour provoquer des hausses de cours.

Icahn débute réellement ses activités d’investisseur prédateur à la fin des années 1970. Il entre dans la cour des grands lors de son OPA hostile sur la TWA en 1985. Il se taille une réputation de négociateur coriace et de fin stratège. Ses adversaires le craignent pour sa persévérance et sa forte personnalité. Parmi les grandes sociétés ayant croisé la route d’Icahn : Texaco, Western Union, Viacom, Revlon, Time Warner, Motorola et, récemment, Netflix, Dell et Herbalife.

A la tête d’une immense fortune, Carl Icahn est aussi un philanthrope reconnu, faisant de nombreux dons à Princeton, son alma mater. Il a reçu de nombreux prix de ville de New York pour son travail et ses contributions à la santé publique, à la recherche médicale et aux associations caritatives de la ville.

Il reste malgré tout un investisseur activiste. Interviewé par Time Magazine en février 2007 à l’occasion de ses 71 ans, sur la question de sa retraite il répond :

« Eh bien, quelques PDG m’ont proposé d’organiser une fête pour ma retraite. Mais je suis un gars du Queens, j’ai l’esprit de compétition. Je ne me vois pas passer le restant de mes jours en Floride à jouer au golf. »

Plusieurs sources avancent que Icahn aurait recruté une une vingtaine d’associés pour l’aider à trouver les cibles de ses prochains raids. Il est donc probable qu’il reste un investisseur actif pendant encore quelques temps.

Son style d’investissement

Le célèbre investisseur Wilbur Ross, ami de longue date d’Icahn et adversaire régulier, le définit comme « la personne avec l’esprit de compétition le plus développé que je connaisse. Il est particulièrement doué pour terroriser les gens et faire tomber leurs défenses ».

La stratégie d’Icahn consiste à repérer une entreprise qu’il juge mal dirigée et dont le cours de l’action est nettement sous-évalué. Il excelle dans les marchés baissiers. Quand tout le monde vend, il achète, et il construit peu à peu des positions assez grandes pour rejoindre le conseil d’administration de l’entreprise sur laquelle il a jeté son dévolu.

Généralement, sa première requête est de débarquer le directeur général et de démanteler l’entreprise pour les revendre au détail au plus offrant. Sa réputation et son historique de succès sont tels qu’il suffit que l’on apprenne qu’Icahn est à la manoeuvre pour que le cours du titre de l’entreprise s’envole. C’est ce qui s’est passé cette semaine avec Apple. On apprend via son compte Twitter qu’il a pris une grosse participation dans Apple. Suite à ça, le titre Apple a pris près de 5% en une seule journée.

We currently have a large position in APPLE. We believe the company to be extremely undervalued. Spoke to Tim Cook today. More to come.

— Carl Icahn (@Carl_C_Icahn) August 13, 2013

Illustration de la méthode Icahn : en 2006, il fait pression sur la direction de Time Warner pour remplacer son CEO et démanteler la société. En vain. Mais lorsqu’en février 2007 Time Magazine l’interroge sur son échec, Icahn rétorque :

« Dick Parsons a accepté de faire ce qui nous tenait le plus à cœur : procéder à 20 milliards de dollars de rachat d’actions. Il a fait ce qu’il avait promis et le titre s’est apprécié de 30%. Ça aide les actionnaires. Notre hedge fund a empoché 250 millions de dollars. Assez agréable comme façon de perdre ».

Les 7 vérités de Carl Icahn en matière d’investissement 2

Un investisseur activiste à contre-courant, voilà ce qui définit le mieux Carl Icahn. À la tête d’un patrimoine de quelque 17 milliards de dollars, le gourou de la Bourse américain, âgé de 82 ans, est l’un des meilleurs investisseurs de tous les temps. L’homme enchaîne les succès boursiers avec son holding coté en Bourse Icahn Enterprises.1 Carl Icahn prend toujours ses décisions d’investissement de la même manière. C’est un véritable investisseur à contre-courant. Il recherche des entreprises à la peine. Des entreprises auxquelles plus personne ne croit, mal dirigées par le management actuel. Une fois qu’il a trouvé une entreprise intéressante, il s’en achète le droit d’entrée. L’activiste américain exige ensuite un siège au conseil d’administration et demande une modification structurelle radicale au sein de l’entreprise. L’homme d’affaires entend ainsi doper la rentabilité de l’entreprise. Avec sa stratégie d’investissement, Icahn est connu pour dégager rapidement de la valeur pour les actionnaires. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur Carl Icahn dans notre e-book. Vous y apprendrez comment, en tant qu’investisseur autonome, vous pouvez vous inspirer des vérités du super investisseur américain en matière d’investissement, et ainsi optimiser votre rendement. Qui est Carl Icahn ? 1 Icahn Enterprises L. P. est un Limited Partnership. Les sociétés Limited Partnership sont des entités américaines qui ne paient pas d’impôt sur le revenu aux États-Unis, mais où chacun des associés (actionnaires) est imposé sur ses actions dans le Partnership. Compte tenu de ces lourdes obligations fiscales, vous ne pouvez pas acheter ce titre chez Bolero

1. Suivez votre propre voie

En 2013, Carl Icahn a pris une position long dans le nutritionniste américain Herbalife et ce, pendant que Bill Ackman, un de ses concurrents, annonçait qu’il avait pris une importante position short dans l’entreprise. Herbalife était un jeu pyramidal, disait Ackman. Les avis des deux gourous de la Bourse à propos de Herbalife étaient totalement divergents. À l’instar de nombreux autres investisseurs couronnés de succès, Icahn ne s’est pas laissé influencer par l’opinion des autres. Il se présente en permanence des opportunités sur les marchés financiers. En tant qu’investisseur autonome, vous vous devez d’y réagir lorsque vous les identifiez. Quel que soit l’avis de votre entourage. Suivez toujours votre propre voie. Chaque investisseur est différent, a sa propre vision et adopte sa propre stratégie. C’est la raison pour laquelle il est essentiel qu’en tant qu’investisseur, vous soyez sûr de vous. Vous composez votre portefeuille d’investissement avec des actions avec lesquelles vous vous sentez à l’aise, des entreprises dans lesquelles vous croyez et qui s’inscrivent dans votre profil de risque. Sachez que d’autres investisseurs peuvent avoir un avis divergent et peuvent ne pas être d’accord avec votre vision ou votre stratégie.

Ne vous laissez pas influencer ! Soyez sûr de vous. Ce n’est que comme ça que vous atteindrez votre objectif financier. Les investisseurs commettent souvent l’erreur d’être mordus par une action spécifique. Ils sont tellement attachés à une entreprise donnée qu’ils ne veulent la vendre sous aucun prétexte. Cette situation peut avoir des conséquences indésirables. Il convient dès lors d’évaluer votre portefeuille à intervalles réguliers. Osez admettre que vous avez pris une mauvaise décision d’investissement lorsque ça va mal. Cherchez alors de nouvelles entreprises plus intéressantes recelant de meilleures perspectives d’avenir. 1. Suivez votre propre voie “You learn in this business: If you want a friend, get a dog.” – Carl Icahn

2. Comportez-vous comme un propriétaire

En tant qu’actionnaire, vous êtes copropriétaire de l’entreprise. Comportez-vous donc comme tel. En tant qu’entrepreneur, aimeriez-vous posséder une entreprise dont vous savez qu’elle n’est pas rentable ? Ou dont vous doutez véritablement des possibilités d’avenir ? La réponse est non. Il en va de même pour vous en tant qu’actionnaire. Lorsque vous achetez des actions d’une entreprise donnée, vous le faites parce que vous croyez en l’avenir de cette entreprise. Adoptez toujours une vision à long terme. Lorsqu’une entreprise performe bien, son cours de Bourse suivra au fur et à mesure. Mais sachez que les entreprises sont exposées à des facteurs d’incertitude à court terme. Toutes les entreprises connaissent des trimestres ou des années moins favorables. Ne vous faites pas avoir, en tant qu’investisseur ! Cherchez toujours la cause de cette perte de valeur. Ce n’est que lorsque vous croyez que les résultats décevants sont de nature structurelle qu’il vaut mieux aller voir ailleurs.

En tant qu’actionnaire, vous avez le droit d’être présent à l’assemblée générale des actionnaires. Trop peu d’investisseurs utilisent ce droit ! Ces assemblées sont une source d’information pour vous en tant qu’actionnaire. Et il arrive souvent que vous bénéficiez en outre d’un dividende en nature. Vous approfondissez vos connaissances sur l’entreprise autour d’un verre et de quelques gourmandises. “We want these assets to be productive. We buy them. We own them. To say we care only about the short term is wrong.” – Carl Icahn

3. Investir procure un sentiment de satisfaction

Investir est un enrichissement. Un hobby intéressant qui procure énormément de plaisir et de satisfaction. C’est ce que pense également Carl Icahn. Le super investisseur américain a régulièrement engrangé des résultats remarquables durant sa carrière pour le moins bien remplie. Il a notamment pris en 2012 une participation de 10% dans la société de streaming américaine Netflix, à 58 USD par action. Un an plus tard, le gourou de la Bourse vendait la moitié de sa participation. Le groupe médiatique affichait à ce moment-là une cotation déjà supérieure de 451% et le cours n’a fait que progresser par la suite. En 2015, Icahn vendait ses dernières actions de la société de streaming à 615 USD par action. La participation dans Netflix a finalement rapporté un milliard USD au célèbre investisseur activiste. Des décisions d’investissement judicieuses sont synonymes de satisfaction. En outre, investir enrichit votre regard sur le monde extérieur. C’est une réelle forme de contentement. Vous pouvez vous aussi bénéficier de nombreux avantages en tant qu’investisseur autonome. Vous pouvez notamment définir dans quoi vous investissez. Vous êtes séduits par les investissements durables ?

Ou vous souhaitez acheter des actions du retailer chez qui vous faites vos courses chaque semaine ? C’est possible ! C’est vous qui choisissez ! Et admettez-le, c’est nettement plus sympathique de faire ses courses quand on sait qu’on est un brin propriétaire de l’entreprise en question, non ? Vingt minutes par jour. C’est le temps dont un investisseur a besoin pour suivre son portefeuille. Ce n’est pas beaucoup, surtout quand on sait que le Belge moyen regarde la télévision pendant plus de 21 heures chaque semaine. Vous pouvez vous servir de vos gains pour constituer une pension complémentaire, économiser pour vos (petits-) enfants, ou réserver les vacances de vos rêves. 3. Investir procure un sentiment de satisfaction “I like winning. There’s also a certain joy in it. I feel fulfilled by it.” – Carl Icahn

4. Reconnaissez les qualités du management

Le succès d’une entreprise est étroitement lié aux qualités de son management. L’importance de la direction de l’entreprise est souvent sous-estimée, à tort, par les investisseurs. Ce sont eux qui prennent les décisions de l’entreprise. Ils doivent être en mesure d’identifier à temps les opportunités sur le marché dans lequel ils sont actifs, puis de les saisir comme il se doit. S’ils y parviennent, ils feront grimper le cours de Bourse. Vous avez pu lire dans l’introduction que Carl Icahn est un activiste. Il connaît mieux que quiconque l’importance que revêtent les qualités du management pour les résultats de l’entreprise. Lorsqu’il prend une participation dans une entreprise, il exige que la direction en place opère un changement de stratégie radical, voire qu’un tout nouveau management soit mis en place. En incitant les dirigeants d’entreprise à prendre les bonnes décisions d’investissement, Icahn entend accroître la rentabilité de l’entreprise et, partant, son cours de Bourse. Soyons réalistes, en tant qu’investisseur autonome, vous n’avez sans doute pas les ressources financières pour exercer de telles pressions sur la direction d’une entreprise.

Vous pouvez néanmoins veiller à ce que votre portefeuille d’actions soit composé d’entreprises dirigées de main de maître. Des entreprises qui adoptent une vision à long terme. À cet égard, il est bon d’intégrer des entreprises familiales en portefeuille. Ces entreprises sont essentiellement détenues par des actionnaires familiaux. Leurs décisions sont purement axées sur le long terme. Les intérêts du management vont dans le même sens que ceux de l’actionnaire. Le passé nous a démontré qu’en moyenne, les entreprises familiales performent mieux en Bourse que les autres entreprises. Même s’il est vrai que les résultats du passé ne constituent nullement une garantie pour l’avenir. 4. Reconnaissez les qualités du management “The CEO is, by far, the most important decision for a company. The company is going to rise and fall with the CEO.” – Carl Icahn

5. Connaissez votre profil de risque

Risque et rendement. Deux notions indissociablement liées. La règle générale veut que plus le rendement souhaité est élevé, plus le risque à prendre l’est aussi. Connaissez votre profil de risque. Vous êtes du genre à vous ronger les sangs lorsque les Bourses sousperforment plusieurs jours de suite ? Ou vous avez plutôt tendance à rester maître de vos émotions et à vous en tenir à votre stratégie même en cas de tempête en Bourse ? La réponse à cette question est essentielle pour la composition de votre portefeuille d’actions. Investissez en actions en fonction de votre profil de risque. Les bons investisseurs sont adeptes du «risk management», autrement dit de la maîtrise des risques. Veillez à toujours bien établir la liste des risques auxquels l’entreprise en question est exposée. Tentez d’en évaluer le risque de baisse du cours et optez pour une bonne diversification afin de compenser le risque pour que l’investisseur autonome que vous êtes évite toute mauvaise surprise. En travaillant avec des ordres stop loss ou des ordres stop-limit, vous pouvez établir à l’avance le risque de baisse de cours maximum que vous êtes prêt à prendre en tant qu’investisseur. En tant qu’investisseur, tout l’art consiste à acheter des entreprises présentant un faible risque de baisse de cours mais recelant un important potentiel de hausse. 5. Connaissez votre profil de risque “I was always a good chess player.” – Carl Icahn

6. Soyez toujours honnête vis-à-vis de vous-même

Soyez toujours honnête vis-à-vis de vous-même. Nombre d’investisseurs ont tendance à attribuer les succès qu’ils remportent à leurs connaissances et expérience propres. Mais lorsqu’ils prennent une mauvaise décision et que les résultats laissent à désirer, ils rejettent souvent la faute sur d’autres facteurs externes. En tant qu’investisseur, ne vous laissez pas piéger par ce biais d’auto complaisance ! Méfiez-vous toujours aussi des succès que vous apprenez de votre famille, vos amis, vos collègues ou vos connaissances. Car ils souffrent eux aussi de ce même biais d’auto complaisance. Lorsque vous parlez avec d’autres investisseurs, ils ne vous raconteront que leurs succès. Ils ne vous diront pas qu’ils ont pris récemment une mauvaise décision d’investissement mais qu’ils ont appris beaucoup de cette expérience. Faites dès lors toujours preuve d’esprit critique lorsque vous entendez d’autres investisseurs parler de leurs investissements. Le succès est dû à la chance ? Dans ce cas, mieux vaut l’ignorer. Par contre, si le succès est dû à une bonne stratégie d’investissement, vous pouvez, en tant qu’investisseur autonome, intégrer toutes ces connaissances et en retirer des leçons. Votre carrière d’investisseur est une véritable école d’apprentissage. Vous apprenez continuellement. Évaluez toujours vos décisions d’investissement – de même que celles des autres investisseurs – de manière honnête et correcte. Essayez d’apprendre quelque chose de chaque investissement que vous effectuez. C’est comme cela que vous évoluerez de manière optimale en tant qu’investisseur. Avec des résultats satisfaisants à la clé. 6. Soyez toujours honnête vis-à-vis de vous-même “Don’t confuse luck with skill when judging others, and especially when judging yourself.” – Carl Icahn

7. Profitez du succès d’Icahn

Pourquoi investissez-vous ? Investir vous permet de constituer un patrimoine et d’augmenter votre pouvoir d’achat. Tout le monde sait qu’aucune catégorie d’actifs n’offre de meilleur rendement que les actions. Historiquement, les actions génèrent un rendement annuel de quelque 7%. Ce qui est excellent ! Quiconque est en mesure de mettre son argent de côté un certain temps devrait investir une partie de son patrimoine en actions. C’est ce qui rapporte le plus. Et ça, le super investisseur américain Carl Icahn le sait aussi. Fort d’un patrimoine de près de 17 milliards USD, le gourou de la Bourse a démontré à plusieurs reprises qu’il avait le flair pour dénicher les opportunités sur le marché. Il s’est dès lors bâti une solide réputation au fil des ans. En tant qu’investisseur, vous pouvez vous aussi profiter du succès de l’activiste américain. Une fois que l’on sait qu’Icahn a pris une participation dans une entreprise donnée, son cours augmente spontanément. On appelle ce phénomène l’« Icahn Lift ». Icahn est connu pour créer rapidement de la valeur pour les actionnaires avec sa stratégie d’investissement activiste. En tant qu’investisseur, si vous suivez à la lettre les décisions d’investissement du gourou de la Bourse, vous pouvez profiter de sa vision supérieure en matière d’investissement. 7. Profitez du succès d’Icahn “I have to look out for the shareholder’s interests, and I’m the largest shareholder.” – Carl Icahn

Translate »