logo

Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890
0
  • No products in the cart.
0
  • No products in the cart.

Bourses : l’inertie haussière toujours en action

Bourses : l’inertie haussière toujours en action

Bourses : l'inertie haussière toujours en action
Credits  ShutterStock.com

Les marchés européens ont débuté la semaine sur une note positive, prenant exemple sur la séance de vendredi. L’indice CAC 40 a progressé de 0,24% à 6 616,35 points tandis que l’EuroStoxx50 a gagné 0,26% à 4 137,50 points. Les performances des indices américains étaient encore plus poussives, avec un Dow Jones en recul de 0,69% et un Nasdaq Composite en progression de 0,28% vers 17h30.

Rien de neuf sous le soleil sur les marchés actions mondiaux. Les investisseurs étaient partis en week-end en faisant leur, le récit de la Fed (et de la BCE), selon lequel la poussée inflationniste actuelle n’est que transitoire. Ils attendent avec intérêt les conclusions de la réunion de politique monétaire de la Fed, mercredi soir. Même si elle devrait conserver la ligne adopté ces derniers mois.

En Europe, les statistiques continuent de confirmer la solidification de la reprise. La production industrielle corrigée des variations saisonnières a augmenté de 0,8% dans la zone euro en avril, selon les estimations d’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. Le consensus était de +0,5% pour la zone euro.

Dans l’après-midi, la Banque de France en a pris acte et relevé ses estimations de croissance. Elle prévoit désormais que l’activité économique dépassera son niveau d’avant la crise au premier trimestre 2022. La France devrait connaître une expansion de 5,8% cette année, contre 5,5% estimée en mars. Le PIB est ensuite attendu en hausse de 4,1% et de 2,1% en 2022 et 2023, à comparer avec respectivement 4% et 2% auparavant.

Sur le marché des taux, les rendements des 10 ans se redressent après leur accès de faiblesse de la semaine dernière, mais restent à des niveaux faibles. L’américain gagne un peu plus de 4 points de base à 1,497% et l’allemand, d’un peu plus de 2 points de base à -0,249%.

Dans ce contexte, aussi bien les valeurs financières que technologiques ont été bien orientées. Dassault Systèmes a gagné plus de 1% et BNP Paribas, 0,23%.

No Comments

Post a Comment

Comment
Name
Email
Website

Translate »