logo

Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890

10 PRINCIPES CLÉS POUR RÉUSSIR EN BOURSE SELON JOHN BOGLE

10 PRINCIPES CLÉS POUR RÉUSSIR EN BOURSE SELON JOHN BOGLE

20 JANVIER 2019 BY PIERRE8 COMMENTS

Cette semaine, une légende de l’investissement, John Bogle, nous a quitté. Personnalité majeure du monde de la bourse aux Etats-Unis, le nom de Bogle est très certainement moins connu de notre côté de l’atlantique.

A la fois pour lui rendre hommage et pour vous présenter un personnage brillant du monde de la bourse, j’ai pensé cette semaine qu’il serait intéressant de lui dédier un article, et de présenter quelques-uns de ses principes clés d’investissement.

J’ai donc compilé ici 10 citations et principes tirés de ses livres et de divers interviews qui vous intéresseront sans doute et que vous pourrez intégrer dans votre propre philosophie d’investissement (mais d’abord, un bref retour sur l’homme).

Table des matières

QUI ÉTAIT JOHN BOGLE ?

John Bogle est l’entrepreneur (et financier) qui a popularisé les premiers fonds indiciels “low cost”, il est le fondateur du groupe Vanguard qui gère aujourd’hui plus de 5.3 trillions de dollars.

John C. Bogle en 2016

Le cheval de bataille du groupe Vanguard a été au cours de toutes ces années de proposer des frais toujours plus bas aux investisseurs qui choisissaient leurs fonds (dans le contexte d’une industrie qui avait jusqu’à présent toujours oeuvré pour leur en soutirer le plus possible).

Frais des fonds Vanguard (en blanc) comparés à la moyenne de l’industrie

Il a également contribué a offrir des solutions efficaces et peu chronophages aux personnes qui voulaient prendre part au monde de la bourse sans nécessairement vouloir passer des heures à apprendre les ficelles de l’analyse fondamentale ou de l’analyse technique en proposant un large choix de fonds indiciels liquides, diversifiés, et (comme évoqué précédemment) peu chers.

C’est pourquoi Warren Buffett lui avait personnellement rendu hommage lors du meeting annuel de sa société l’an dernier en déclarant que de toutes les personnes qu’il a pu connaitre, John Bogle est l’homme qui a le plus oeuvré pour défendre les intérêts des investisseurs particuliers. Il a complété en disant qu’il estimait que Bogle avait fait économiser plusieurs dizaines de milliards de dollars à ses clients au cours des années d’existence de sa société (ci-dessous la vidéo).

Bogle était également un auteur prolifique et un investisseur lui même, aussi je vous propose que nous voyons ici quelques uns de ses principes clés d’investissement (principes auxquels j’apporterai parfois quelques nuances à titre personnel, mais qui m’ont néanmoins grandement inspiré dans le cadre du développement de ma propre approche de l’investissement).

10 PRINCIPES CLÉS POUR RÉUSSIR EN BOURSE SELON JOHN BOGLE

Toutes les citations ci-dessous sont tirées d’interviews ou des écrits de John Bogle (principalement ses deux livres “The little book of common sense investing” et “Investment vs Speculation“).

1/ Réduisez les frais au minimum

“Les investisseurs doivent comprendre la magie de la composition des intérêts, mais aussi la tyrannie de la composition des coûts.” J.B.

Minimiser les frais de gestion a été le but premier de Bogle et de sa société Vanguard depuis sa création et à travers plus de 4 décennies. Bogle a compris très vite qu’un des problèmes majeurs que rencontraient les investisseurs particuliers était de devoir payer un gérant 2 ou 3% par an pour placer leur argent.

Leurs rendements à long terme passaient ainsi aussitôt de 10% à 7 ou 8% (post frais de gestion) ce qui leur coutait énormément d’argent sur le long terme et leur garantissait presque automatiquement des performances (post frais) inférieures au marché.

Dans une industrie où tout le monde essayait de choisir les actions qui rapportent le plus, Bogle a simplement choisi d’améliorer les performances des investisseurs en les faisant payer moins.

2/ Diversifiez vos investissements

“Ne vous fatiguez pas à chercher l’aiguille dans la meule de foin : achetez la meule de foin”. J.B.

Bogle était un grand partisan (et promoteur) de la diversification et du “lazy investing”. Pour lui il était plus rapide et efficient de simplement acheter un fonds indiciel low cost contenant 500 ou 1000 actions plutôt que de s’embêter à chercher les “perles” parmi tous les titres cotés sur les marchés.

Sa logique était qu’en détenant tout le marché, il détiendrait forcement des perles dans le lot, et que cette méthode représentait pour lui un gain de temps considérable (une approche qui a souvent été très critiquée, mais qui n’est pas dénuée de bon sens, surtout pour les investisseurs qui ont peu de temps à consacrer à la bourse).

3/ Evitez l’achat/revente

“L’idée qu’il existe une sorte de cloche qui sonnerait pour signaler aux investisseurs qu’ils doivent rentrer ou sortir du marché n’est simplement pas crédible. Après 50 ans dans ce business, je ne connais personne qui l’ait fait avec succès et avec constance.” J.B.

Bogle croyait en l’investissement à long terme et ne croyait pas qu’il était possible de prévoir à l’avance quand les marchés allaient monter ou baisser. Il était donc partisan de l’achat/conservation et recommandait d’éviter l’achat/revente (chose qui relevait pour lui de la spéculation).

4/ Oubliez la perfection, soyez réaliste

“Le principal ennemi d’un bon plan est le rêve d’un plan parfait. Contentez vous du bon plan.” J.B.

Un problème courant en bourse est de remettre en cause son plan d’investissement à chaque fois que les marchés font mine de prendre la direction du sud. Beaucoup d’investisseurs “long terme” ont tendance à se transformer en traders lorsque les marchés commencent à perdre 10 ou 20%.

Pour réussir il faut oublier l’idée qu’il existe quelque part un “plan miracle” qui permet de gagner 365 jours sur 365 et sans risques (c’est un mythe), et se contenter d’un plan solide qui permette de gagner dans la durée tout en limitant les risques.

5/ Acceptez le fait que les actions sont volatiles

“Si vous avez du mal à imaginer des pertes de 20% sur les bourses, vous ne devriez pas investir dans les actions.” J.B

Si la plupart des gens comprennent intellectuellement qu’investir est une activité dont les fruits sont récoltés sur le long terme (et que tout ou presque peut arriver à court terme), les choses deviennent souvent plus compliquées lorsqu’une chute concrète survient.

Cela dit je ne suis pas forcement d’accord avec Bogle sur la conclusion (“vous ne devriez pas investir en actions”), je dirais plutôt “vous réduire votre exposition aux actions” (et diversifier le reste sur d’autres supports, comme l’immobilier ou encore les obligations).

6/ Concentrez vous sur ce qui compte vraiment

“Le véritable investisseur aura de meilleurs rendements si il oublie les fluctuations du marché et prête attention à ses dividendes, et aux résultats opérationnels des sociétés qu’il détient.” J.B.

La plupart des gens se concentrent sur les mauvaises choses en bourse (le prix des titres) et oublient l’essentiel (la qualité des business détenus et les dividendes versés).

Bogle était en faveur de remettre ces deux facteurs au centre d’une approche “saine” et rentable de l’investissement.

7/ Ignorez le court terme (placez à long terme)

Sur le long terme, les retours d’une action dépendent de la qualité de ses fondamentaux. Sur le court terme, ces fondamentaux se retrouveront souvent submergés par le bruit de la spéculation.” J.B.

Lorsqu’un titre chute de 5% ou 10% en quelques semaines, je reçois souvent des questions par mail (Quel est le problème? Que se passe-t-il avec la société?). La réponse est que parfois il y a une raison objective derrière cette chute, et que parfois il n’y en a pas.

Sur le court terme 95% des rendements proviennent du sentiment de marché et 5% des fondamentaux. Sur le long terme 95% des rendements proviennent des fondamentaux et 5% du sentiment de marché.

Le corollaire est que vous pouvez avoir totalement raison sur 10 ans et totalement tord sur 10 jours (c’est pour cela que les marchés sont si difficiles à timer efficacement).

8/ Différenciez les fondamentaux du reste

“Sachez faire la différence entre les rendements fondamentaux d’une action, qui sont la somme de la capacité de la compagnie à croitre sur le long terme additionnée des dividendes versés, et les rendements spéculatifs qui proviennent de la variation des opinions sur combien il faut payer pour acheter une part de la société.” J.B.

Cette citation est cruciale pour comprendre comment fonctionnent vraiment les bourses, elle rejoint les principes défendus par Benjamin Graham et Warren Buffett depuis décennies.

Savoir faire la différence entre les rendements fondamentaux et les rendements spéculatifs est essentiel pour réussir en bourse, dans le sens où cela vous permettra de faire la différence entre une chute justifiée (liée au fondamentaux) qui implique de vendre, et une chute injustifiée (liée au sentiment de marché) qui est synonyme de bonne affaire potentielle.

9/ Les dividendes comptent (beaucoup)

Les fluctuations des marchés ne sont qu’une énorme distraction pour les investisseurs. Le cashflow dégagé est ce qui est vraiment important.” J.B.

Bogle était un fervent défenseur du fait que la valeur papier d’un investissement relève avant tout du sentiment de marché, alors que le cashflow versé est ce qui paie vraiment les factures chaque mois. Pour lui un investisseur doit donc diversifier ses placements et miser avant tout sur la croissance et la sécurité du cashflow dégagé.

Il était partisan d’investir uniquement dans des actifs qui paient régulièrement, et qui paient des rendements augmentant plus vite que l’inflation.

10/ Apprenez constamment

Un investissement dans la connaissance paie toujours les meilleurs intérêts. Si un homme investi le contenu de sa bourse dans sa propre tête, c’est une richesse que personne ne peut lui prendre.” J.B.

Tout comme Warren Buffett, Bogle était un homme qui lisait énormément, et qui apprenait sans cesse au contact d’autres investisseurs.

Même l’an dernier (à l’âge de 88 ans donc), il était présent pour la conférence annuelle de Berkshire Hathaway menée par Warren Buffett et Charlie Munger.

Conclusion

J’espère que ce petit tour d’horizon de la philosophie d’investissement de John Bogle vous aura intéressé.

Si je ne suis pas forcement d’accord avec 100% de son approche (puisque je n’investis pas moi même dans les fonds indiciels mais dans des actions individuelles), de nombreux points de ses écrits m’ont néanmoins grandement inspiré notamment :

  • L’importance de minimiser les frais (c’est pour cela que je gère mon argent moi même et par l’intermédiaire d’un courtier low cost)

  • Le rôle crucial des dividendes dans les performances générées à long terme

  • Son modèle simple expliquant comment sont générées les performances des titres (il rappellera sans doute quelque chose aux membres de la formation du site).

  • L’importance de remettre la valeur fondamentale au centre du processus d’investissement

Au delà de ses principes d’investissement, Bogle fut aussi un modèle d’intégrité dans une industrie aux moeurs parfois discutables, et j’ai trouvé qu’il serait intéressant (et inspirant) de rédiger un article sur un entrepreneur qui a bâti sa fortune sur une idée simple : celle de faire passer les intérêts des autres avant les siens.

Translate »